Header icons

Recherche avancé

Communiqué municipal - Initiative « No Billag »

Communiqué municipal - Initiative « No Billag »

La Municipalité d’Orbe recommande de rejeter l’initiative « No Billag » le 4 mars prochain

Craignant des conséquences importantes sur le paysage médiatique suisse et sur la place culturelle de notre pays, la Municipalité d’Orbe a décidé à l’unanimité de se positionner contre l’initiative « No Billag » qui exige la suppression des redevances radio-télévision et sur laquelle les électrices et électeurs sont appelés à se prononcer le 4 mars prochain.

La Municipalité d’Orbe rejoint l’avis de l'Union des villes suisses (UVS) qui souligne qu’« une offre de programmes audiovisuels diversifiée et indépendante revêt une importance considérable pour la formation de l'opinion politique et la cohésion nationale. Or le financement par la redevance contribue grandement à l'indépendance de la radio et de la télévision. Si ces dernières étaient à l'avenir entièrement financées par le privé, comme le veut l'initiative, la formation d'une opinion publique indépendante serait en danger. »

La Municipalité estime que, dans un pays comme la Suisse avec sa démocratie directe, une couverture médiatique indépendante et diversifiée dans toutes les régions du pays est importante. L’identité culturelle et linguistique de la Suisse romande est aussi en jeu, ainsi que des milliers d'emplois à travers tout le pays. Pour l’Exécutif urbigène, le texte de « No Billag » nuit non seulement à la pluralité et à l’indépendance des médias mais aussi touche de plein fouet les radios et télévisions locales et la SSR qui soutient les festivals de cinéma, de musique et d'autres manifestations culturelles.

Pour toutes ces raisons, la Municipalité d’Orbe recommande de voter NON à l'initiative «No Billag» le 4 mars 2018.

Pour tous renseignements complémentaires, veuillez prendre contact avec :
Commune d’Orbe, M. Henri Germond, Syndic, tél. 024 442 92 51 ou 079 201 98 07, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

parution: le 1er février 2018