Header icons

Recherche avancé

DES MESURES EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITÉ EN FORÊT

DES MESURES EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITÉ EN FORÊT


En 2020, le projet de réaménagement du Nozon a été soutenu par l’Association vaudoise Pour la Nature (AVPN) avec une donation pour les aménagements en faveur de la biodiversité. L’AVPN et la Municipalité d'Orbe ont décidé de réaliser des mesures complémentaires sur les parcelles 225 et 303, cadastrées en zone forêt et propriétés de la Commune.

Photo 1

Travaux effectués sur la parcelle 303

Les peupliers ont été plantés dans la plaine de l’Orbe durant le XXème siècle notamment pour servir de rideaux-abris afin de lutter contre l’érosion éolienne. Cette espèce végétale, présente en lisière ouest de la parcelle, est peu intéressante pour la faune et consomme beaucoup d’eau.

En 2020, une vingtaine de peupliers ont été abattus. Les souches ont été laissées sur place et les branchages mis en tas afin de servir d’abris pour la faune.

photo 2

© AVPN

En 2021, un éclaircissement de la lisière a été effectué pour favoriser la zone humide et revaloriser la végétation de ce milieu. La lutte contre la renouée du Japon, espèce invasive, a été initiée par l’AVPN et sera poursuivie par la Commune.

Mesures complémentaires sur la parcelle 303

Quelques peupliers ont été coupés et leurs souches écorcées afin d’éviter les rejets, ceci, dans le but de réduire un pompage d’eau par les arbres et de préserver la zone humide. En outre, deux fosses ont été creusées en bordure ouest de la parcelle.

Les zones de roselières terrestres seront entretenues (fauche et export) par la Commune pour maintenir ce milieu de valeur.

Certains arbres, choisis selon l’expertise des forestiers, ont été coupés à au moins 1.5 m de hauteur pour la création de dendromicrohabitats artificiels afin de favoriser les espèces saproxyliques (le lucarne cerf-volant par exemple) qui réalisent tout ou partie de leur cycle de vie dans le bois en décomposition et, parfois, s’en nourrissent exclusivement.

photo 3

©Peter Wolf, www.cscf.ch

 Ce procédé permet d’accélérer  le processus de vieillissement par la création de cavités artificielles et de trous ; le haut de l’arbre est laissé à proximité et les déchets plus petits sont mis en tas comme abris pour la faune.

photo 4photo 5

 © Juillerat & Vögeli 2006                                                                ©Services techniques

En collaboration avec le Groupe Ornithologiques de Baulmes et Environs (GOBE), une corbeille à hibou moyen-duc, réalisée en osier, sera installée en lisière de forêt en ce début d’année afin d’aider à sauvegarder cette espèce menacée en Suisse nichant en forêt et chassant en zone agricole.  

photo 6

 © GOBE

Mesures complémentaires sur la parcelle 225

La forêt présente sur la parcelle 225 est composée de diverses espèces. En lien avec l’âge du peuplement, il y a encore très peu de bois mort.

Une trouée forestière permet de dynamiser le milieu forestier en créant une entrée de lumière et en ajoutant du bois mort au sol. Pour ce faire, il est prévu d’abattre et de faire tomber deux des gros arbres de faible valeur écologique au sein même du boisement. Ce processus favorisera les espèces faunistiques et floristiques associées au stade pionnier et à la régénération forestière.

photo 7

© Services techniques

Deux  arbres de faible valeur écologique seront également coupés afin de créer des microhabitats artificiels comme sur la parcelle 303.

L’installation d’une corbeille à hibou moyen-duc est également prévue.

 

 

 

Parution :  20 mai 2022