Header icons

Recherche avancé

Extinction de l'éclairage public

Extinction de l'éclairage public


Dès le mardi 1er novembre 2022, près des deux tiers des points lumineux du réseau d’éclairage public d’Orbe seront éteints entre minuit et 5 heures. A terme, ces mesures d’extinction permettront de réduire la consommation d’environ 85'000 kWh par an. Une précieuse économie particulièrement bienvenue dans le contexte actuel de la crise énergétique et des probables pénuries de cet hiver.

 

Dans une volonté de réduction de la pollution lumineuse et de la consommation énergétique de la ville et, en cohérence avec ses politiques énergétique et de développement durable, la Commune d’Orbe a mené une phase de test d’extinction de l’éclairage public du 1er au 31 octobre 2021. A cette occasion, plusieurs quartiers de la ville ont ainsi été éteints de minuit à 5 heures.

Les entreprises installées dans la zone industrielle en bas de la ville ont, elles aussi, été encouragées à participer à cette opération. Le message a été bien suivi puisque plusieurs d’entre elles, dont les deux plus grandes (Nestlé et Hilcona), ont, à cette occasion, éteint leur éclairage extérieur.

 

Participation citoyenne

Afin de faire participer les citoyens à la démarche et de recueillir leur avis sur la phase test d’extinction de l’éclairage public, un questionnaire (annexe 2) a été mis à leur disposition. Sur 191 personnes sondées, 82% des participants se montrent positifs quant à l’extension de l’extinction de l’éclairage public contre 14% défavorables et 4% sans avis. Sur l’échantillon en faveur de l’extinction de l’éclairage public, l’attente la plus importante des habitants a été la diminution de la pollution lumineuse, suivie de l’économie d’énergie et de la protection de la biodiversité. Pour rappel, la pollution lumineuse est une forme reconnue de pollution environnementale. Elle nuit à la biodiversité animale et végétale et, en matière de santé humaine, elle est notamment suspectée de causer des troubles du sommeil.

Outre le questionnaire en ligne diffusé pendant et après le test, la population et les acteurs d’Orbe ont également été conviés à participer à des activités gratuites organisées au cours du mois d’octobre 2021 (annexe 3), sous forme de conférences, ateliers, balades, lectures ou stands d’animation.

Concernant la question de la sécurité en ville durant la phase test d’extinction de l’éclairage public, aucun fait marquant, ni hausse des incivilités, vols ou accidents n’ont été observés par la Sécurité publique et la Police du Nord Vaudois. Ce constat positif ressort également des expériences similaires menées dans d’autres communes, telles que Bourg-en-Lavaux, Yverdon-les-Bains ou encore Val-de-Ruz.

Enfin, des comptages et des contrôles de vitesse mis en place dans les trois secteurs concernés par la phase test, à savoir les chemins de Champ-Bornu, de la Magnenette et du Suchet, n’ont pas démontré de changement de comportement significatif des automobilistes, avec ou sans éclairage public. Il faut toutefois relever que le nombre de véhicules comptés entre minuit et 5 heures est très faible (soit entre 3 et 11 véhicules par nuit).

 

Généralisation de l’extinction

Ce test grandeur nature mené par la Commune d’Orbe avait pour objectif d’alimenter la réflexion actuelle des autorités autour de la réduction de la pollution lumineuse et de sonder l’adhésion de la population. Encouragée par les avis favorables exprimés par les Urbigènes lors du sondage, lors de discussions en direct ou sur les réseaux sociaux et sensibilisée au contexte délicat de crise énergétique, la Municipalité a décidé de généraliser l’extinction de l’éclairage public dans tous les secteurs où cela est techniquement possible.

Ainsi, dès le 1er novembre 2022, 480 points lumineux seront éteints entre minuit et 5 heures du matin. Cette première phase d’extinction (annexe 5) permettra une économie mensuelle d’environ 4'700 kWh.

L’extinction des 300 points lumineux restants sera effective dans les meilleurs délais, au fur et à mesure des adaptations techniques à réaliser sur le câblage ou sur les luminaires eux-mêmes. Cette deuxième phase d’extinction permettra une économie supplémentaire d’environ 2'400 kWh par mois.

Conformément aux exigences de sécurité routières, les éclairages à proximité des passages piétons resteront allumés pendant toute la nuit.

A noter enfin que certains édifices historiques de la ville sont concernés par cette extinction : ainsi, le Château et l’Hôtel de Ville ne seront plus (totalement ou partiellement) éclairés à la même date et aux mêmes heures.

                                                            LA MUNICIPALITÉ

 

EN CHIFFRES
L’éclairage public à Orbe, c’est :

  • 780 points lumineux, essentiellement disposés le long du réseau routier.
  • Sans mesure d’extinction, une consommation d’environ 250’000 kWh/an et une dépense annuelle de CHF 40'000.--.
  • Les mesures d’extinction peuvent à terme réduire la consommation d’environ 35% ou 85'000 kWh/an, équivalents à la consommation annuelle d’environ 20 ménages.

 

Contact :
Commune d’Orbe, Services techniques
M. Serge Berthoud, municipal, tél. 079 352 11 69, e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
M. Nicolas Viquerat, chef de service adjoint, tél. 024 442 92 40, e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Annexes :
1. pdfRapport sur la phase test
2. pdfQuestionnaire : réponses
3. pdfProgramme des activités déployées en 2021
4. pdfPhotos avec et sans éclairage
5. pdf Plan d'extinction (1er novembre 2022)

 

Parution : le 26 octobre 2022