Header icons

Recherche avancé

CHENILLE PROCESSIONNAIRE DU PIN : DANGER !

CHENILLE PROCESSIONNAIRE DU PIN : DANGER !

Les chenilles processionnaires du pin se sont largement propagées, notamment dans les jardins privés et les parcs publics. Elles sont recouvertes de fins poils urticants capables de provoquer chez l’homme et les animaux domestiques une irritation importante de la peau, des yeux et des voies respiratoires. Il faut les détruire quand elles sont dans leurs nids ou installer des pièges écologiques (méthode de lutte) avant qu'elles ne se réveillent de leur repos hivernal.

Compte tenu du risque pour la santé de la population, l’arrêté cantonal du 7 décembre 2005 (ADChP) stipule que tout propriétaire, locataire, usufruitier, fermier ou exploitant est tenu de lutter contre ces chenilles avant le 30 janvier, soit en coupant les branches infectées, en les mettant dans un sac poubelle et en les apportant à la déchetterie pour incinération, soit en utilisant un piège écologique dont le contenu sera également incinéré.  A défaut d'exécution des mesures dans le délai prescrit, les communes peuvent ordonner les travaux aux frais des personnes précitées.

 

Ces manipulations doivent être effectuées avec des gants, masque, lunettes et vêtements fermés.

Le Service des espaces verts mène un contrôle régulier des arbres dans tous les espaces publics et procède chaque année à la pose de pièges et à la destruction des nids. Toutefois, si vous remarquez sur une parcelle du domaine public la présence d’un nid en hiver, n’hésitez pas à le signaler au 024 442 92 32. Ce service est également à disposition pour tout renseignement lié à la destruction des nids, mais ne procède plus aux interventions sur les fonds privés.

Pour plus d’informations : www.vd.ch/chenilles-processionnaires

 

LA MUNICIPALITE



chenilles2chenilles2chenilles2

Parution: 13 novembre 2020