Header icons

Recherche avancé

Les stages

Les stages

La Ville d’Orbe répond aux demandes de stage ou en partenariat avec les institutions de réinsertion professionnelle.

Le stage est un excellent moyen pour se familiariser avec un ou plusieurs métiers en se plongeant dans le quotidien de celles et ceux qui le pratiquent. De durée variable, les stages sont l'occasion de:

  • Découvrir des activités et des gestes professionnels.
  • Confronter ses intérêts à la réalité.
  • Ressentir une ambiance et un environnement de travail.
  • Connaître les compétences nécessaires à l’exercice d’un métier.
  • Tisser des liens avec des professionnels.

Trois variantes sont mises à disposition :

  • Stage d'observation, aussi appelé stage de découverte ou d'orientation, de 3 jours à 5 jours
  • Stage de sélection en vue de l’obtention d’une place d’apprentissage de 3 jours.
  • Stage professionnel avec convention de 3 à 9 mois

Le stage d'observation, de découverte ou d'orientation

Son but est de découvrir et/ou confirmer un choix professionnel. Le jeune peut ainsi mettre à l'épreuve les représentations qu'il se fait d’un métier. Une grille d’évaluation permet au responsable de stage de faire part de son appréciation sur les points à améliorer et sur les compétences du stagiaire en rapport avec la profession.

Stage de sélection

Ce stage est organisé pour vérifier les connaissances et les aptitudes des candidat-e-s, en vue d’un engagement pour une place d’apprentissage. Il permet également afin de donner l’occasion de démontrer l'intérêt et l'autonomie dont il fait preuve à son futur patron.

Le stage professionnel

La Ville répond également aux sollicitations de stage de personnes en procédure de réinsertion professionnelle, en collaboration avec plusieurs institutions ou fondations, comme l’Orif, le CGPI, IPT, Mode d’emploi, etc.

Documents utiles

Mon guide pratique de stage

Rapport de stage - stagiaire 

Rapport de stage - responsable du stage

Informations légales

En vue de se préparer au choix d’une profession, les élèves de la scolarité obligatoire peuvent, dès 13 ans révolus, être occupés pour une courte durée à des travaux légers exécutés selon un programme établi par l’entreprise ou par l’orientation professionnelle, à condition que ni leur santé ni leur travail scolaire n’en souffrent et que leur moralité soit sauvegardée (art. 30 al. 2 let. a de la loi sur le travail, art. 8 de l'ordonnance 5 relative à la loi sur le travail). Ces occupations ne sont admises que les jours ouvrables, entre 6 heures et 18 heures, avec une pause d’une demi-heure au moins pour toute plage de travail de plus de cinq heures, et n’excèdent ni 8 heures par jour, ni un total de 40 heures par semaine (art. 30 al. 2 let. a LTr, art. 11 let. b OLT5). Le repos quotidien est de 12 heures consécutives au minimum (art. 31 al. 2 LTr, art. 16 al. 1 OLT5). La durée d’un stage d’orientation professionnelle est limitée à deux semaines pour les jeunes de plus de 13 ans soumis à la scolarité obligatoire (art. 11 let. b OLT5).

Accidents professionnels et non professionnels, maladies professionnelles

Toute personne (maître de stage) prenant en charge un stagiaire a l'obligation légale de l'assurer contre les accidents professionnels et maladies professionnelles (art. 1a de la loi fédérale sur l'assurance-accident). Le stagiaire qui est occupé chez l'employeur au moins huit heures par semaine est également couvert contre les accidents non-professionnels (art. 13 de l'ordonnance sur l'assurance-accident).

Voir aussi la brochure Protection des jeunes travailleurs publiée par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Stages après une formation supérieure

Les stages permettent aux étudiants ou étudiantes d’acquérir une expérience professionnelle afin de s’insérer au mieux dans le monde du travail. Au-delà de cette plus-value, certaines formations peuvent également mener à un premier emploi pour les jeunes diplômés et diplômées.